Les semeurs de bonheur de Cécile Pardi

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

À 50 ans, Perrine Delafoy est au chômage. Elle déprime jusqu'au jour où elle recueille une petite chienne, Fanette, un fox-terrier bien mal en point. Fanette reprend du poil de la bête. La petite chienne est si sympathique qu'elle attire à elle tout un tas de personnes qui sont autant de rencontres pour Perrine, qui retrouve son allant et sa bonne humeur. Un jour elle complimente une serveuse rudoyée par son patron, et prend alors conscience de l'importance que cette douce parole a eu sur la jeune fille. Elle décide de devenir un « agent du bonheur » et s'attelle à des « missions de bonheur bilatérale (MBB) », visant à trouver chaque jour le moyen de rendre quelqu'un heureux. De la SDF au gardien taciturne, elle distribue les bonnes paroles et rend de petits services, s'efforçant de diffuser de la gentillesse et de la douceur. Très vite cette bienveillance éveillera des vocations, une équipe de volontaires « semeurs de bonheur » escortés de fox-terriers arpenteront la ville pour accomplir des MBB....

 

 

  • Éditeur ‏ : ‎ MON POCHE (10 juin 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 190 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2379130760
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2379130762
  • Poids de l'article ‏ : ‎ 113 g
  • Dimensions ‏ : ‎ 10.8 x 1.1 x 17.8 cm

¤ A propos de l'auteure :

Cécile Pardi vit la moitié du temps dans une ferme dans le Sundgau où elle s'occupe de chevaux selon les principes de la permaculture, et l'autre à Bâle, en Suisse, où elle enseigne. Elle prodigue par ailleurs des soins énergétiques, et fait de la communication animale. Les semeurs de bonheur est son premier roman.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Le résumé de ce cours roman m'a tout de suite plu car j'avais besoin de lire quelque chose de positif et on peut dire que j'ai littéralement dévoré ce livre en quelques heures ! Je remercie d'ailleurs Virginie des Editions Mon Poche qui m' a envoyé cet exemplaire !

Les personnages sont attachants et luttent vraiment contre les stéréotypes véhiculés par notre société, entre une cinquantenaire dépressive et au chômage et une SDF, on ne peut pas dire que l'on aille vers le "glamour" mais plus vers le quotidien de chacun et chacune d'entre nous !

Perrine notre héroïne va démontrer par ses actions désintéressées que la bienveillance et l'attentisme peuvent faire des merveilles sur les gens. On sourit trop peu, à soi comme aux autres, un compliment nous coûte trop, et ce roman nos démontre qu'on devrait être moins égo centré pour faire évoluer les choses, les états d'esprit étriqués !

Lorsque que Perrine rencontre Fanette son monde change, les animaux ont se pouvoir sur nous, de changer nos priorités, un peu comme avec les enfants, lorsque qu'un autre être vivant dépend de nous le monde apparait sous un angle nouveau.

Bref, vous aurez compris que ce roman fait du bien et met en évidence que le fait de répandre le bonheur autour de soi rend heureux! Le positif attire le positif, j'aime cette philosophie de vie et je vais tâcher de l'appliquer le plus souvent possible.

Cette lecture m'a fait passer un très bon moment, long comme il faut pour ne pas tourner en rond et en plus, ne laisse aucune histoire en suspens.

Une lecture idéale à n'importe quel moment de l'année mais encore plus adapté à la période estivale, parfaite pour les romans dits "feel good"!

 

¤ Si je devais lui mettre une note : 4.75/5

 

Moi je vais te faire découvrir des livres sensationnels parce que tu sais, les livres, c'est comme les huîtres. Il faut en ouvrir beaucoup pour trouver des perles? Et moi, j'en ai ouvert des milliers.

p. 150-151

Ca tombe bien, le silence moi, ça ne me dérange pas. De nos jours, il se fait rare, les gens l'évitent. Moi, je l'aime bien, je l'utilise pour laisser pousser les choses? Les confidences, par exemple. En ajoutant du temps au silence, on fait des miracles.

p. 154

Commenter cet article