Abattoirs de Chicago, Le monde humain I de Jacques Damade

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle

Ville champignon, ville née du marais, d’une poignée d’Indiens au bord d’un lac, c’est cette histoire que nous allons suivre, voir le monde humain surgir d’une plaine immense et sauvage, histoire des abattoirs de Chicago, histoire troublante, inquiétante, révélatrice de ce qui nous arrive, nous entoure, nous enveloppe.

 

  • ASIN : B08B1JK2D1
  • Éditeur : Editions La Bibliothèque; 1er édition (22 octobre 2020)
  • Langue : Français
  • Broché : 93 pages
  • ISBN-13 : 979-1093098593
  • Poids de l'article : 100 g
  • Dimensions : 12.1 x 0.8 x 17.1 cm

¤ A propos de l'auteur :

Jacques Damade, éditeur de La Bibliothèque, a écrit Jacques-Henri Lartigue (Actes Sud), Les îles disparues de Paris, Abattoirs de Chicago et Darwin au bord de l'eau (La Bibliothèque). Philippe Renonçay, romancier, a écrit Violet permanent (Calmann-Levy), Mécanique de la rupture (Denoël), Dans la ville basse et Le cœur de la lutte (Climats), Le défaut du ciel (Phébus) et Le Portrait de Laura Bloom (Buchet-Chastel).

¤ Ce que j'en ai pensé :

J'ai eu l'opportunité de lire cet essai grâce à l'opération Masse Critique de Babelio et grâce aux Editions La Bibliothèque en poche, que je remercie bien entendu ! Le thème de ce dernier m'a tout de suite parlé, j'ai eu envie d'en savoir plus sur la construction de Chicago, aux portes du Middle West, sur le pourquoi de cet endroit et surtout sur le comment. Apprès Cincinnati, Chicago devient le lien d'abattage privilégié des USA de par sa position géographique, proche du lac Michigan et peu peuplé au début. Les Indiens sont vite délogés, les débuts de l'industrialisation se font ressentir dans l'abattage de masse et le développement des vois ferrées, ce que j'ai particulièrement apprécié dans cette lecture, c'et le parallèle fait avec ce qu'il se passe en Europe sensiblement à la même époque, la différence culturelle se fait déjà ressentir dans ce très jeune pays qui prend son essor et s'envole très vite

Jacques Damade expose clairement son point de vue et il est difficile de ne pas y adhérer, ses descriptions sont fortes et ses références très nombreuses. Même si le parallèle avec les les camps de concentration m'a fortement déplu, j'ai vu où il voulait en venir, la "déshumanisation" des animaux était déjà en marche et on voit ce que cela a donné aujourd'hui même si on tend doucement vers le mieux....

Si jamais la question animale vous intéresse, je vous recommande cet ouvrage, mais attention aux âmes sensibles car certaines descriptions et parfois certaines illustrations ne sont pas faciles.

Par ailleurs, j'ai également beaucoup aimé la description du développement du rail en Amérique, c'était très intéressant et édifiant. Le style de Jacques Damade est intéressant et cultivé, il parvient à passionner son lectorat rapidement.

J'ai hâte de lire le second volume de ce récit sur l'histoire de ces abattoirs de Chicago, ville que j'ai eu la chance de visiter en 2019 et qui ne peut laisser le visiteur indifférent.

 

¤ Si je devais lui mettre une note : 4/5

 

 

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article