L'accro du shopping à la rescousse de Sophie Kinsella

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

Après L'Accro du shopping à Hollywood, la suite des aventures de Becky. Gaffes en pagaille, émotions en famille et cascade de fous rires pour un road trip déjanté dans le Grand Ouest américain. Plus que jamais, notre Accro préférée est de retour !

Entre L.A. et Vegas, de nos jours.
Déçue par Hollywood, Becky a décidé de se recentrer sur l'essentiel : sa famille et ses amis. Et il y a urgence ! Car pendant que Becky comprenait dans la douleur que les coulisses de l'usine à rêves sont peu reluisantes, Tarquin, le mari de Suze, disparaissait, comme hypnotisé par un gourou New Age aux intentions pas très love and peace, tandis que Graham, son père, partait à la recherche d'un vieil ami détenteur d'un lourd secret.
C'est donc dans un combi Volkswagen du meilleur goût que Becky, son époux, sa fille, Suze, sa mère et la meilleure amie de cette dernière se lancent on the road. Au programme : rodéo parties, foires d'art contemporain campagnard, et les paillettes de Vegas.
Et à l'arrivée, pour notre accro préférée, une révélation : le shopping, c'est bien, la famille, c'est encore mieux...

 

  • Éditeur : Belfond (4 mai 2016)
  • Langue : : Français
  • Broché : 336 pages
  • ISBN-10 : 2714459692
  • ISBN-13 : 978-2714459695
  • Poids de l'article : 400 g
  • Dimensions : 14 x 3.2 x 20.6 cm

¤ A propos de l'auteure :

Ancienne journaliste financière, Sophie Kinsella est l’auteur des Petits Secrets d’Emma (Belfond, 2005 ; Pocket, 2008), de Samantha, bonne à rien faire (Belfond, 2007 ; Pocket, 2010), Lexi Smart a la mémoire qui flanche (Belfond, 2009 ; Pocket, 2011), Très chère Sadie (Belfond, 2010) et des fameuses aventures de Becky Bloomwood : Les Confessions d’une accro du shopping (Belfond, 2002, réédité en 2004 ; Pocket, 2004), Becky à Manhattan (Belfond, 2003 ; Pocket, 2005), L’accro du shopping dit oui (Belfond, 2004 ; Pocket, 2006), L’accro du shopping a une sœur (Belfond, 2006 ; Pocket, 2007), L’accro du shopping attend un bébé (Belfond, 2008 ; Pocket, 2009) et Mini-accro du shopping (Belfond, 2011).
Elle a figuré sur toutes les listes de best-sellers avec cette série vendue dans trente-six pays.
Sophie Kinsella vit à Londres avec son mari et leurs quatre fils.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Je n'avais pas ouvert un roman de Sophie Kinsella depuis la sortie de L'accro du shopping à Hollywood car sa lecture m'avait laissée sur ma faim, mais en cette fin d'année avec la sortie du nouvel opus de la saga j'ai décidé de sortir ce volume de ma PAL. J'ai retrouvé Becky avec plaisir, comme quand on retrouve une vieille amie perdue de vue depuis trop longtemps. Autant j'avais été un peu agacé par le personnage dans le précédent tome, autant dans celui-ci je me suis surprise à rire à plusieurs reprises. Le personnage de Minnie a bien évolué et elle donne une réelle valeur ajoutée à l'histoire. Becky semble plus posée et se rend compte des conséquences de son attitude frivole. Elle prend en considération les autres et se met au second plan.  Sa relation avec sa meilleure amie, Suze, est mise à mal, la recherche du père de Becky et de Tarkie est au centre des préoccupations mais tous les ingrédients d'un bon roman de chick-lit sont réunis, humour, amour et rebondissements. 

Elinor, la mère de Luke a également changé, plus humaine et abordable, elle a le charme désuet de la bourgeoisie. Sa relation complexe avec son fils devrait à mon sens prendre plus d'importance dans cette saga, et j'espère que cela sera le cas dans L'accro du shopping fête Noël sorti il y a quelques jours, et qui m'attend probablement sous le sapin.

Dans ce volume c'est le personnage de Suze qui m'a grandement agacé, sous prétexte d'un jugement hypothétique de sa meilleure amie, elle se transforme en garce froide, ce qui lui retire toute sympathie du lectorat. L'intrigue est un peu grossière mais elle donne lieu à des drôleries agréables en ces temps compliqués.  La relation entre Becky et Luke est au Becky est au beau fixe mais pour une fois notre héroïne préférée laisse tomber le masque et montre ses faiblesses, ce qui la rend encore plus attachante.

Bref, si vous recherchez une lecture facile et agréable, je ne peux que vous conseiller ce roman même si ce n'est pas mon préféré de la saga, il vous fera sourire et peut-être même rire ce qui est parfois un luxe en cette fin d'année difficile moralement.

 

¤ Si je devais lui mettre une note : 4/5 

 

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article