My Home Hero Tome 01 de Naoki Yamakawa et Masashi Asaki

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

Je ne suis qu'un pauvre type qui aimerait pouvoir se dégonfler au point de disparaître...
Tetsuo est un modeste père de famille qui se passionne pour les romans policiers. Il découvre un jour des traces de coups sur le visage de sa fille qui vient à peine de quitter le foyer familial pour vivre seule. Tetsuo retrouve rapidement le coupable et le suit. Sans savoir que cela le mènera à commettre un crime qui changera pour toujours la destinée de sa famille. Mais pour le bien de sa fille, ce papa fait le choix de la lutte...

  • Tankobon broché : 192 pages
  • Editeur : Kurokawa (10 janvier 2019)
  • Collection : My Home Hero
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2368526730
  • ISBN-13 : 978-2368526736
  • Dimensions du produit : 13,2 x 1,6 x 18,2 cm

 

 

¤ A propos des auteurs :

Masashi ASAKI a fait ses début en tant qu'assistant de Tsukasa Oshima. En 1994, il devient mangaka professionnel avec Daiju no Mound, une série présentant un jeune adolescent dont le rêve est de devenir champion de base-ball. De 1996 à 2000, il rencontre un grand succès avec Psychometrer Eiji, une série policière humoristique. Kodansha lui remettra même le prix du manga en 2003 pour son titre Kunimitsu no Matsuri.

Naoki YAMAKAWA est un mangaka japonais, auteur de 100-man no Inochi no Ue ni Ore wa Tatte Iru.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de Seinen et lorsque celui-ci est sorti, je me suis laissée tenter par le bandeau sur lequel Maxime Chattam était dithyrambique. Au premier abord l'histoire parait simple et on pense que le tout sera rondement menée en peu de volumes mais dans un second temps apparait la dimension psychologique et culturelle de ce père de famille qui a commis l'irréparable pour sa fille. 

S'agissant d'un premier volume, il est compréhensible que le rythme soit un peu lent mais l'essentiel y est. Une histoire à laquelle on peu s'identifier, ou se projetter selon les cas, des personnages profonds (principalement le père et la mère) et du suspense.

Qui ne s'est pas posé la question "Qu'aurais-je fait à sa place ?" Contextuellement cette histoire tombe à pic, cette année les féminicides et les violences faites aux femmes sont  à la une des médias et des enjeux politiques, au Japon la famille reste une valeur très importante et le père commettant un tel acte pour la sécurité de sa fille n'est pas un "criminel" à proprement parler, d'où le titre du manga.

Le manga est encore en cours de parution au Japon où il compte actuellement 9 volumes. Pour ne rien vous cacher, je lis beaucoup moins de mangas aujourd'hui qu'il y  a dix ans, mais ce qui est sûr c'est que je vais continuer cette série car le sujet est profond et sombre. Il s'agit d'un manga dont le ton est résolument adulte.

J'aimerai savoir où les remords du père vont le mener et si sa fille va prendre conscience de cet acte d'amour inconditionnel... Comment vont réagir les yakuzas ? Vont-ils découvrir le pot-aux-roses ?

6 volules sont déjà parus en France chez Kurokawa donc n'hésitez pas si le sujet vous intéresse !

 

¤ Si je devais lui mettre une note : 5/5 

Publié dans Chroniques de livres, manga

Commenter cet article