Capitaine Frites d'Arnaud Le Guilcher par Right Under The Blog

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

Pour se sortir du cauchemar d'un divorce, qualifié pudiquement de " difficile ", Arthur décide de se planquer dans la petite république africaine du Konghia (capitale : Yabaranga). Il s'y retrouve pris dans un insondable bordel, perdu entre un président domicilié dans une tour en chantier, une bande de rastas blancs, des tamanoirs, le plus grand poisson d'eau douce jamais recensé et beaucoup trop d'alcool local... Tout cet assemblage baroque résistera-t-il à l'arrivée de l'ex-femme d'Arthur, un véritable requin, venue faire de la vie de ce pauvre garçon un enfer sous les tropiques ? 

  • Poche: 336 pages
  • Editeur : Pocket (28 septembre 2017)
  • Collection : BEST
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266273558
  • ISBN-13: 978-2266273558
  • Dimensions du produit: 10,9 x 1,7 x 17,8 cm

¤ A propos de l'auteur:

Né en 1974, Arnaud Le Guilcher a publié chez Stéphane Million Éditeur En moins bien (2009), sa suite Pas mieux (2011) et Pile entre deux (2013), qui furent des succès de presse et de librairie. Ses derniers titres, Ric-Rac (2015) et Capitaine frites (2016), ont paru aux Éditions Robert Laffont. Tous sont repris chez Pocket.

¤ L'avis de Right Under The Blog:

Arnaud LE GUILCHER… Que dire sur cet auteur qui sort des sentiers battus? Si vous voulez lire quelque chose de totalement différent de toutes vos lectures habituelles, alors foncez acheter un roman de cet auteur.

Il est atypique et c’est ce que j’aime chez lui. Ce 5ème roman est dans la même lignée que les 4 précédents : drôle, décalé, loufoque… il faut entrer dans son style c’est certain mais une fois que vous y êtes croyez moi ou non : vous y êtes bien !

Ce roman est un vrai spectacle à lui tout seul, des situations dingues, un personnage principal que l’on peut aisément qualifier de « loser » ou de Mr « Pas de chance mais alors vraiment pas de chance ». L’auteur  arrive à emmener son lecteur dans des mondes plus fous les uns que les autres, et même si à un moment vous vous dites « c’est n’importe quoi » peu importe vous riez quand même… c’est peut-être ça le secret d’Arnaud LE GUILCHER

Ce roman est une comédie burlesque, je pense que sincèrement si on devait mettre en scène les romans de Mr Le GUILCHERD, et bien nous aurions des sacrées pièces de théâtre où, le public pourrait rire du début à la fin, malgré parfois des moments extrêmement graves, et douloureux.

Je vous avoue que cet auteur me bluffe à chaque roman, déjà par le choix des titres peu communs de ses romans. Lire un roman qui s’intitule « Capitaine Frites » dans les transports en commun, je ne vous le cache pas, c’est quelque chose à expérimenter ! Il me bluffe par sa capacité à vous attirer dans un univers branlant, délirant, ou jamais vous ne pourrez deviner la fin.

Je ne peux pas conseiller ces romans à tout le monde, mais j’invite en revanche tout le monde à s’y intéresser au moins de près ou de loin, soit vous accrochez soit non, mais en tous les cas vous n’avez vraiment rien à perdre, si ce n’est peut-être un moment de franche rigolade.

PS : attention cet auteur écrit comme on parle, ne soyez pas surpris par la tournure des phrases, ni par le vocabulaire, ne pas s’offusquer ni se braquer, mais juste se poser et apprécier : bonne lecture, bonne virée infernale….

¤ Si elle devait lui mettre une note: 4/5 

 

 

 

Commenter cet article